L'Union africaine des femmes managers est notre partenaire local depuis 2008..
Cette ONG travaille à l'amélioration des conditions de vie des femmes au Congo. Composée de femmes ayant des responsabilités dans la société civile, elle participe activement à l'animation et au soutien de la Maison des femmes de Bacongo.


Pour un virement ou un chèque


A Brazzaville, l'équipe s'étoffe

Directrice de la Maison des Femmes de Bacongo : Françoise Batantou
Françoise a 55 ans. Assistante sociale pour le Ministère de la santé où elle est "Chargée de la réintégration de la femme abandonnée", elle a une grande expérience des femmes et des difficultés qu'elles rencontrent au Congo. Elle tient son expertise de nombreuses interventions comprenant la prise en charge et le suivi de femmes sans ressources, d'enfants abandonnés ou d'enfants rejetés après le divorce des parents, et le suivi des couples à problème.
Memble de l'Union Africaine des Femmes Managers
Responsable administratif et logistique : Joseph Bazola
Jos a 32 ans. Sa première mission est d'apporter son soutien logistique aux formations dispensées dans la Maison des Femmes de Bacongo, de faire le suivi financier de l'activité. A l'origine, technicien en informatique de gestion, il a décidé d'exercer ses compétences au sein d'une ONG et de participer à des actions de dévelopement. Ses compétences en informatique et en nouvelles technologies sont précieuses pour la communication entre les équipes de Paris et Brazzaville. Jos travaille en collaboration directe avec la directrice de la Maison, et participe aux réunions de formation.
Responsable communication : Chérubin Gampoh
Chérubin a 32 ans. Cela fait dejà six ans que Chérubin travaille avec nous et avec l'UAFM pour le développement de l'activité. De formation générale, il a aujourd'hui réorienté son activité vers le développement de l'association par la prise en charge de la communication et des relations extérieures. Il est aussi chargé de l'organisation d'événements au sein de la Maison.

A Paris, une équipe pluridiscipliaire


Présidente : Marie Oulion-Friedberg
60 ans, éditrice en sciences sociales, elle a fondé une entreprise d'édition multimédia.
Spécialiste des nouvelles technologies de la formation, elle a une importante expérience de l'ingéniérie pédagogique et de la formation pour adultes.
Administratrice du centre social, Le Relais 59 (Paris).

Secrétaire : Danièle Jammes
62 ans, a mené sa carrière en gestion et en organisation dans des cabinets de conseil et en entreprise. C'est une spécialiste des systèmes d'information financière, notamment. Elle connait bien le marché des télécommunications.

Trésorière : Marina Oulion
30 ans, diplômée de l'ESCP Europe. Marina a étudié à Londres, Madrid, et Paris. Elle a vécu et travaillé 2 ans à Pekin pour apprendre le chinois et passe toujours beaucoup de temps en Chine car elle prépare actuellement une thèse en sciences de gestion sur l'innovation dans les entreprises chinoises.

Chargé de mission : Samuel Mwame
46 ans. Licencié en Mathématiques. Formateur, il enseigne les mathématqiues et les claquettes. Artiste Tap Dancing, il se produit avec ses amis musiciens dans des lieux parisiens.

Chargé de mission : Pauline Aletru
36 ans. Pauline, diplômée de l'ESC Grenoble, est devenue une experte en systèmes d'information de gestion et de marketing. C'est aussi une passionnée de voyages et de spectacles vivants.



L'Union Africaine des Femmes Managers (UAFM)


Cette ONG interafricaine a été créée le 12 novembre 1990 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour tenter de pallier les nombreuses difficultés auxquelles sont confrontées les femmes africaines pour créer, développer des activités économiquement viables. L'antenne de Brazzaville fonctionne depuis la fin de la guerre civile (1999).
Depuis la fin de la guerre civile (accord de paix signé en 1999, fin des troubles en 2002), la situation politique s'est stabilisée à Brazzaville. En revanche, la pauvreté et le chômage sont omniprésents et le pays souffre d'importants manques en infrastructures de base (électricité, routes).

C'est dans ce contexte que l'antenne congolaise de l'UAFM tente d'organiser et de solidariser les femmes (systèmes de tontines, formation). En particulier, l'UAFM a participé activement au Groupe de réflexion pour la lutte contre la pauvreté des femmes en Afrique (GRELUPAFA) qui a mené, entre autres, l'enquête sur les marchés de Brazzaville à l'origine de notre projet commun.

Les objectifs de l'UAFM
Encourager chez les femmes africaines l’esprit d’entreprise, créer un réseau d’échanges entre les femmes actives, faciliter l’accès des femmes aux crédits et accroître la confiance des femmes en elles-mêmes et entre elles.